Charles Gaudelet

Charles Gaudelet est un maître- verrier lillois.



Catégories :

Personnalité du Nord-Pas-de-Calais - Maître verrier - Verrerie - Naissance à Lille - Naissance en 1817 - Décès en 1870

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • A l'église Saint -Martin d'Esquermes de Lille il peignit une... de deux verrières certainement peintes par Charles Gaudelet selon des ... (source : latribunedelart)

Charles Gaudelet est un maître-verrier lillois (1817 - 1870).

Il travailla exclusivement avec les peintres Victor Mottez et dans certains cas Bruno Chérier. Des cartons provenant de son fonds d'atelier ont été acquis par le musée des Beaux-Arts de Lille en 1870 à l'instigation du peintre et collectionneur Camille Benoît.

Style

La spécificité des œuvres de cet artiste réside dans la forme presque toujours géométrique de ses grisailles, qui peuvent cependant être décoratives et héraldiques, dans la présence des bordures éclatantes de couleurs, bleu et rouge en particulier, il ne créera le vert que pour son Saint-Jean Chrysostome de l'église Saint-André à Lille. Dans ses bordures toutes différentes, Gaudelet peint des médaillons particulièrement riches et des guirlandes, des grappes de fruits tel le raisin et son cep, des étoiles qui ornent plus exactement les vitraux honorant la Madone et qui sont d'un extrême raffinement.

Cet artiste est un technicien remarquable, un coloriste de génie, particulièrement talentueux dans l'ensemble des cas. Il a d'ailleurs reçu la Médaille d'Or de la Société des sciences, de l'agriculture et des arts de Lille.

Réalisations

À Lille



Dans la Région Nord—Pas-de-Calais
  • Eglise d'Avelin (architecte Charles Leroy)
  • Eglise de Sailly
  • Eglise de Wattignies
  • Eglise de Vieux-Berquin
  • Eglise de Robecq
  • Notre-Dame-des-Anges de Tourcoing

Charles Gaudelet aurait travaillé aussi à Maastricht puis à Cologne pour les vitraux de la Cathédrale.

Signature

Chose étrange, on ne trouve que deux fois la signature de l'artiste :

Sa signature est relevée, dans la scène inférieure, sur la roue droite du canon de la baie n° 2 : Vierge à l'enfant, Sainte-Barbe et Saint-Maurice protégeant la ville de Lille et ses défenseurs.

Bibliographie


Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : lille - saint - eglise - charles - église - gaudelet - maurice - peintres - artiste - andré - vitraux - chapelle - architecte - leroy - etienne - signature - verrier - lillois - 1870 - arts -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Gaudelet.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/01/2011.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu