Étienne Martin

Étienne Martin, dit Étienne-Martin, est un sculpteur français non figuratif.



Catégories :

Sculpteur français du XXe siècle - Sculpteur Rhône-Alpin - Académie des beaux-arts - Naissance dans la Drôme - Naissance en 1913 - Décès en 1995

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Autres résultats de recherche "Étienne Martin est" - martin - étienne - à proximité de Paris, France Étienne Martin - Wikipédia Il fait avec eux partie du groupe Témoignage, animé à Lyon par Marcel Michaud en 1936, qui expose à Paris en 1938 et 1939. Mobilisé, Étienne Martin est ... (source : maps.google)
  • Étienne-Martin est né à Loriol dans la Drôme. Élève à l'école des Beaux-Arts de Lyon, il arrive à Paris en 1933, où il travaille dans l'atelier de Charles... (source : universalis)
  • Etienne-Martin est un des sculpteurs majeurs du XXe siècle.... à l'École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Etienne - Martin marque durablement, ... (source : tourisme-vannes)

Étienne Martin, dit Étienne-Martin, (1913-1995) est un sculpteur français non figuratif.

Biographie

Né le 4 février 1913 à Loriol dans la Drôme, Étienne Martin suit de 1929 à 1933 les cours de l'Ecole des Beaux Arts de Lyon et rencontre Marcel Michaud. Il vient à Paris en 1934, œuvrant dans l'atelier de Charles Malfray à l'Académie Ranson où il se lie avec les peintres Roger Bissière, Jean Le Moal, Jean Bertholle, Alfred Manessier, Zelman, Véra Pagava et le sculpteur François Stahly. Il fait avec eux partie du groupe Témoignage, animé à Lyon par Marcel Michaud en 1936, qui expose à Paris en 1938 et 1939.

Mobilisé, Étienne Martin est prisonnier en Allemagne et libéré en 1941. Il séjourne en 1942 à Oppède avec Stahly et Zelman dans la communauté animée par l'architecte Bernard Zehrfuss puis en 1943-1944 à Dieulefit (Drôme) où il se lie avec l'écrivain Henri-Pierre Roché. Il s'installe ensuite à Mortagne-au-Perche en Normandie. De retour à Paris en 1947 il vit chez Roché, rencontre Brancusi et Gurdjieff, dont il fréquente la mouvance durant une dizaine d'années, pratiquant des exercices spirituels, avec référence à l'Orient et au taoïsme.

Étienne Martin débute en 1954 la série des Demeures qui l'ont rendu célèbre et reçoit en 1966 le grand prix de sculpture à la 33e Biennale de Venise. Il est professeur de 1968 à 1983 à l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris pour la sculpture monumentale. Il est élu en 1971 à l'Académie des beaux-arts. En 1984 une exposition de la totalité de ses Demeures est présentée au Centre Pompidou à Paris. Une exposition lui est consacré en 1996 à la Fondation de Coubertin (Saint-Rémy lès Chevreuse, Yvelines). De nouveau, en 2010 (juin à septembre), une exposition est présentée au Centre Pompidou, hommage rendu à l'artiste à travers la présentation d'un ensemble de quinze sculptures, des dessins, des carnets personnels et des photographies de son atelier.

L'œuvre

Ses sculptures non figuratives ont une grande force grâce à l'utilisation inspirée des vides qui délimitent les volumes.

Demeure X, Parc de Bercy

Des sculptures d'Étienne Martin sont conservées :

Musées

Bibliographie sélective

Signature d'Etienne-Martin

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : martin - étienne - paris - musées - arts - lyon - demeures - sculpture - centre - pompidou - beaux - groupe - témoignage - isbn - marcel - michaud - académie - stahly - bernard - exposition -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tienne_Martin.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/01/2011.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu