Maria Elena Vieira da Silva

Vieira da Silva, Maria Elena ou Maria Helena, née à Lisbonne le 13 juin 1908 et morte à Paris le 6 mars 1992, est une artiste peintre portugaise appartenant à l'École de Paris.



Catégories :

Peintre français du XXe siècle - Peintre portugais - Peintre abstrait - Peintre non figuratif - Peintre de vitraux - Verrerie - Femme peintre - Élève de Bourdelle - Naissance en 1908 - Naissance à Lisbonne - Décès en 1992 - Couple d'artistes - Abstraction lyrique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Maria Helena Vieira da Silva. Artiste peintre (1908-1992) Née à Lisbonne en 1908, ... du Comité Arpad Szenes- Vieira da Silva dont le siège est à Paris (34, ... (source : bibliomonde)
  • Maria Helena Vieira da Silva (1908-1992) - Trouvez des œuvres d'art, des résultats d'enchères & des ... 1928, Moves to Paris, acquires French Citizenship... (source : artnet)
  • , 8x60cm). Cette œuvre est de Maria Elena Vieira Da Silva (1908-1992), une artiste portugaise qui a passé une grande partie de sa vie à Paris.... (source : daniel.schvent1.free)
Maria Elena Vieira da Silva
Activité (s) Peintre
Naissance 13 juin 1908
Lisbonne, Flag Portugal (1830).svg Royaume de Portugal
Décès 6 mars 1992
Paris, Drapeau : France France
Mouvement (s) Nouvelle École de Paris

Vieira da Silva, Maria Elena ou Maria Helena, née à Lisbonne le 13 juin 1908 et morte à Paris le 6 mars 1992, est une artiste peintre portugaise appartenant à l'École de Paris.

Son style pictural propose un espace qui combine réseaux et mosaïques dans des compositions aux perspectives fuyantes.

Biographie

À l'âge d'onze ans, Vieira da Silva débute l'apprentissage du dessin et de la peinture à l'Académie des beaux-arts de Lisbonne. Avant l'âge de vingt ans, elle étudie la peinture avec Fernand Léger, Charles Dufresne, la sculpture avec Antoine Bourdelle, et la gravure avec Stanley Hayter et Johnny Friedlænder, tous des maîtres dans leur discipline. Elle crée aussi des œuvres textiles (tapisseries) et céramiques (vitraux). Vieira da Silva s'installe en France en 1928, où elle se marie en 1930 avec le peintre d'origine hongroise Arpad Szenes; elle est naturalisée en 1956. En 1930, elle expose ses peintures à Paris. Après un bref séjour à Lisbonne et une période passée au Brésil durant la Deuxième Guerre mondiale, elle a vécu et travaillé à Paris le reste de sa vie.

Vieira da Silva a reçu le Grand Prix National des Arts du gouvernement français en 1966 (elle fut la première femme à être ainsi distinguée). Elle a été appelée chevalier de la Légion d'honneur en 1979.

Elle est morte à Paris le 6 mars 1992.

Vieira da Silva fait partie des peintres réunis pour l'exposition "L'envolée lyrique, Paris 1945-1956" présentée au musée du Luxembourg (Sénat), avril-août 2006 (La Ville de Sindbâd, 1950; Le Port, 1953, du Musée de Cologne; Composition 1955, 1955) [catalogue : (ISBN 8876246797) ].

Œuvre

Entrée du métro Cité Universitaire à Lisbonne, selon Vieira da Silva, 1989

À la fin des années 1950, Vieira da Silva avait acquis une renommée internationale pour ses compositions denses et complexes, influencées par Paul Cézanne, avec ses formes fragmentées, ses ambiguïtés spatiales et une palette de couleurs restreinte issue du cubisme et de l'art abstrait. Elle est reconnue comme un des plus importants artistes de l'art abstrait selon-guerre quoique sa peinture ne soit pas purement abstraite. Ses œuvres ressemblent fréquemment à des villes labyrinthiques ou même à des rayonnages de bibliothèque, allégories d'une quête éternelle de connaissance et d'absolu.

La Fondation Arpad Szenes-Vieira da Silva à Lisbonne

Vieira da Silva a exposé ses œuvres dans de nombreux lieux à travers le monde et a gagné un prix de peinture à la biennale de São Paulo en 1961.

En novembre 1994 est inaugurée la fondation Arpad Szenes-Vieira da Silva à Lisbonne qui expose une importante collection des deux artistes.

Jugement

René Char (1960) [1]

Distinctions

Ouvrages illustrés

Philatélie

En hommage à Vieira da Silva un timbre reproduisant l'une de ses œuvres est émis par les Postes françaises en 1993 (valeur de 5F).

Bibliographie (sélection)

Notes et références

  1. René Char, Œuvres complètes, Bibliothèque de la Pléiade, 1983, p. 703

Voir aussi

Liens externes

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : silva - vieira - paris - arts - lisbonne - œuvres - prix - peinture - musée - maria - peintre - isbn - 1992 - école - arpad - szenes - fondation - elena - artiste - compositions -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Maria_Elena_Vieira_da_Silva.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/01/2011.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu