Pauline Peugniez

Pauline Peugniez est un peintre français, élève de Maurice Denis, connue essentiellement pour ses scènes intimistes et sa participation au renouveau de l'art sacré - surtout du vitrail - entre les deux guerres.



Catégories :

Peintre français du XXe siècle - Peintre de vitraux - Verrerie - Naissance en 1890 - Décès en 1987 - Naissance à Amiens

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Verrière réalisée par Pauline Peugniez en 1954... Composition identique au vitrail de l'Annonciation réalisé vers 1954 par Pauline Peugniez pour l'église... (source : culture)
  • Pauline Peugniez (1890-1987) - Trouvez des œuvres d'art, des résultats d'enchères & des prix de vente d'œuvres d'artistes dans des galeries et enchères à ... (source : artnet)
  • Dans les années du début, Pauline Peugniez et son mari Jean Hébert-Stevens vont... Son fondateur Jean Hébert-Stevens et sa femme Pauline Peugniez, ... (source : vitrail)

Pauline Peugniez (Amiens 1890 – Paris 1987) [1] est un peintre français, élève de Maurice Denis, connue essentiellement pour ses scènes intimistes et sa participation au renouveau de l'art sacré - surtout du vitrail - entre les deux guerres.

Biographie

Pauline Peugniez nait le 28 avril 1890 dans une famille cultivée, son père étant chirurgien, et sa mère fille de notaire. La lecture de la «Bible d'Amiens» de RUSKIN, particulièrement jeune, l'a marquée et peut-être l'amène à peindre. Particulièrement tôt aussi elle fût sensible à la poésie de Marceline Desbordes-Valmore, et chez Pauline Peugniez, la peinture était poésie. Elle entre plus tard à l'École des Beaux-Arts d'Amiens, avant de rejoindre celle de Paris. Elle y fait la rencontre de Jean Hébert-Stevens, cousin de l'architecte Robert Mallet-Stevens, qu'elle épouse en 1915. Elle poursuit son apprentissage de métier de peintre alors que Jean deviendra un maître-verrier de grand renom. Ils connurent bien le Père Dominicain Marie Alain Couturier avant et après qu'il entre dans les ordres. Tous deux d'une foi fervente, ils décident d'intégrer les Ateliers d'art sacré que viennent de fonder Maurice Denis et George Desvallières, et ce dès leur ouverture en 1919. Pauline y réalisera des œuvres d'une grande sensibilité, dont la discrète mais particulièrement perceptible dimension mystique fera d'elle l'un des plus accomplis parmi les Compagnons des Ateliers. Elle travaille aussi à des projets de vitraux avec son époux, dont elle crée des cartons : ainsi le vaste projet pour la nef de Notre-Dame de Paris (1937). Ils ont tous deux ouvert un atelier en 1923, rue de Bagneux. Pauline Peugniez exécute aussi des cartons pour la réalisation de tapisseries par les ateliers des Gobelins ou d'Aubusson. Sa peinture est présentée à la Société Nationale des Beaux-Arts, au salon des Tuileries et régulièrement au Salon d'Automne à partir de 1920.

Depuis qu'elle a acquis un cabanon de berger à Mougins (1919), elle se rend régulièrement en famille dans le Sud-est dont elle apprécie la lumière et les couleurs contrastées. Elle fait la connaissance de fréquemment Roger de La Fresnaye qui soigne sa santé fragile au soleil de Grasse. En 1927, cependant, lassée par la longueur du trajet, Pauline Peugniez vend la Colline pour une résidence en Normandie.

Avec un sens de la monumentalité présent même dans ses œuvres de petites dimensions, un génie chromatique proche du Quattrocento et un sens poétique sans affectation, Pauline Peugniez produit jusqu'à ses dernières années une œuvre singulière et atemporelle. Déjà, en leur temps, Maurice Denis avait remarqué son talent, Jacques-Émile Blanche l'admirait de même que Jean-Louis Vaudoyer, Raymond Escholier, Maurice Brillant, et Léon Werth (Excelsior). Le dominicain Pie Raymond Régamey la mentionnera régulièrement en soulignant ses dons remarquables.

Notes et références

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : pauline - peugniez - maurice - art - ateliers - amiens - paris - denis - particulièrement - jean - œuvres - régulièrement - 1890 - peintre - sacré - famille - père - poésie - peinture - beaux -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Pauline_Peugniez.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/01/2011.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu