Verrerie

La verrerie est l'art de la fabrication du verre. Le terme sert à désigner aussi l'atelier du verrier.



Catégories :

Verrerie

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • mæva- verre rie. eurobookings. com   New! - Save up to 75% when you book   Hotel Verrerie in Cannes La Bocca Verrerie - Wikipédia La verrerie est l'art de la fabrication du verre. Le terme sert à désigner aussi l'atelier du verrier.... NB : le maître verrier peut utiliser plusieurs cannes.... (source : google)
  • Cette verrerie est moderne. On y produit des verres, des bols, ... Un verrier mit au bout de sa canne à souffler une noix de verre teinté avec un colorant... (source : ecole.florian.chez-alice)
Daum à Nancy vers 1900

La verrerie est l'art de la fabrication du verre. Le terme sert à désigner aussi l'atelier du verrier.

Depuis l'Égypte ancienne, le verre fascine par ses propriétés étranges. Translucide, quelquefois jusqu'à la transparence, Il se travaille au feu légèrement comme un métal. Fragile, il est aussi particulièrement dur une fois figé dans la forme qu'on lui a donné. L'atelier de l'artisan verrier est légèrement l'antre d'un magicien.

Équipement et outillage

L'atelier du maître verrier artisanal

La présentation d'un simple atelier, utilisé surtout lors de démonstrations publiques en vallée de la Bresle (comme par exemple lors de certaines opérations au musée des traditions verrières de la ville d'Eu (76) ), se compose en gros comme suit :

NB : le maître verrier peut utiliser plusieurs cannes. Il est aussi intéressant de le voir séparer l'œuvre finie de la canne à souffler. Il imprime un mouvement sec du poignet, ce qui "casse" la jonction entre la canne et l'œuvre. Il subsiste alors une marque dite "marque du pontil". Non éliminée, celle-ci rappelle que l'œuvre a été soufflée par un maître verrier.

Types de verre

Les souffleurs de verre font chauffer une boule de verre au bout d'une canne (tube métallique creux), et soufflent dans cette canne pour faire gonfler le verre et réaliser le vide intérieur. Puis, ils étirent, aplatissent, percent cette boule pour lui donner sa forme finale. Une fois durci, certains le dépolissent pour réaliser des motifs.

C'est sans aucun doute la plus ancienne des techniques verrières. Egyptiens et Phéniciens en faisait des amulettes, bijoux et décors précieux du mobilier funéraire. Rapidement concurrencée par le soufflage, cette technique a progressivement disparue. Vers la fin du XIX siècle, la pâte de verre est remise à la mode par Henry Cros, sculpteur symboliste passionné d'archéologie. Ses recherches suscitèrent d'autres vocations bien accueillies par les frères Daum à Nancy. [1]

Après que cette technique découverte à l'origine par les Égyptiens a été rédécouverte presque simultanément par Henri Cros, François Décorchemont et Georges Desprets dans la seconde partie du XIXe siècle elle fut rapidement utilisées surtout dans le verre d'art. Amalric Walter, Gabriel Argy-Rousseau s'y sont illustrés.

Le moule de la pièce à réaliser est fabriqué en un matériau réfractaire (à base de kaolin par ex. ) selon diverses techniques dont la cire perdue par exemple. Après cuisson, selon des paliers de chauffe conçus pour éviter les fissures, le moule est refroidi et garni de poudres ou de granulés de verres colorés diversement selon le décor recherché. Une nouvelle cuisson a lieu et , après refroidissement, le moule est détruit délicatement par un moyen chimique ou mécanique pour dégager la pièce dont la forme et les couleurs auront été idéalement contrôlés.

Cette technique consiste à poser à froid une ou des feuilles de verre, peut-être coloré, sur une forme réfractaire dont elles épouseront le relief à la cuisson.

Composition de verre, coloré avec oxydes métalliques, portée à fusion et trempée dans un bain d'eau froide pour la diminuer en granulés permettant de l'élaboration d'émaux ou de «balottes» (barres) colorées, matériaux de base des verriers.

Techniques à chaud

à compléter : du soufflage à la pâte de verre

Décoration à froid

à compléter : découper, sabler, églomiser

Histoire du verre

Objets égyptiens en verre de la période du Nouvel Empire.

L'homme a commencé à fabriquer du verre il y a à peu près 5000 ans, dans la région du Croissant fertile et la Vallée du Nil. Le verre fut certainement utilisé à des fins pratiques pour la première fois dans l'Égypte antique, où les articles en verre étaient reconnus comme des objets de luxe. Etant donné leur fragilité, on ne les retrouve que dans les tombes de prêtres et de membres de la famille royale. Au départ, pour fabriquer des récipients de verre, on recouvrait un noyau d'argile de verre fondu, et on retirait ensuite ce noyau quand le verre refroidissait. Lorsque la canne de souffleur fut découverte vers 100 av. J. -C. en Phénicie, les verriers purent créer des récipients plus grands en nettement moins de temps. Cette technique gagna Rome, où les articles de verre furent particulièrement prisés et acquirent un statut plus populaire. Puis le nouvel art du soufflage du verre se répandit dans toute l'Europe avec l'expansion de l'Empire romain.

Les grands noms de l'art verrier et leurs œuvres

Angelo Barovier, Coupe Nuptiale

La plus ancienne manufacture verrière toujours en activité est Barovier&Toso qui est établie sur l'Île de Murano et est spécialisée de puis des siècles dans la productions d'œuvre en cristal de Murano. Une de ses pièces significatives est la Coupe Barovier. On doit, évidemment, aussi citer les fameux vases Daum, René Lalique, Émile Gallé et François Théodore Legras à une époque où de célèbres vases et lampes en pâte de verre ont été produits.

Il est un maître verrier plus contemporain et de très haut niveau aussi, le belge Louis Leloup, (cristal travaillé à la canne, soufflé à la bouche) auquel un musée japonais a été dédié à Kyoto. Né en 1929 en Belgique, Louis Leloup a sublimé cette matière prestigieuse qu'est le cristal. L'artiste est en premier lieu passé par une longue phase d'acquisition et de développement des techniques nécessaires pour façonner le cristal. Son approche personnelle de l'art verrier emplit d'admiration ceux qui ont la chance de voir ses œuvres, exposées dans le monde entier, ou qui ont eu celle, il y a quelques années, de le voir effectuer une démonstration en vallée de la Bresle, berceau du verre artisanal et industriel entre Picardie et Normandie.

Collections

à compléter

Collectionner

à compléter : les anciens et les modernes

Conserver

à compléter : un matériau étonnant

Industrie du verre

Chaine de fabrication de bouteilles (St Gobain Cognac)

Recyclage du verre

Les bouteilles de verre usagées peuvent être fondues. La matière ainsi récupérée sert à fabriquer de nouvelles bouteilles. Le verre peut se recycler indéfiniment sans perdre ses qualités.

Le verre peut aussi être produit à partir de calcin (verre broyé) de récupération. La fabrication du verre à partir de calcin de récupération économise des matières premières et de l'énergie.

Avant d'être refondu, le verre subit différents traitements : broyage, lavage, élimination des colles, étiquettes, capsules, séparation du verre et des métaux et élimination des rebuts (porcelaine, cailloux…).

En France, le verre est récupéré pour être recyclé. L'Allemagne a choisi un autre dispositif de réutilisation : la consigne. Dans ce dispositif les bouteilles sont récupérées entières, lavées puis réutilisées.

Voir aussi

Liens externes


Notes

  1. Voir http ://www. verreonline. fr/v_arti/arti_tech3. php.

Recherche sur Amazon (livres) :



Principaux mots-clés de cette page : verre - verrier - cannes - œuvres - techniques - maître - verrerie - art - vase - puis - compléter - atelier - forme - verrières - four - dire - métalliques - paraison - selon - matière - réaliser - pâte - cristal - bouteilles -

Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Verrerie.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 30/01/2011.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu